Bienvenue sur notre abécédaire franco-allemand

Ensemble, construisons des ponts interculturels...
Lassen Sie uns zusammen interkulturelle Brücken bauen...
Vers Tinta Training
auf deutsch
en français
in english
Photo


MBL

Privat / Sphère privée

Qu'entend-on par "privat" des deux côtés du Rhin ?

Illustration de l'article
C'était juste avant la chute du Mur. L'Ouest bruissait depuis la fin de l'été de ses flots de « réfugiés » venus de l'Est. Je rencontrais pour Politis*, à Francfort, une leader des Verts. L'époque était au tutoiement. Relevant dans la conversation que j'étais enceinte de mon premier enfant, elle me prévint péremptoire : «Bekommst du ein Kind ? Man privatisiert, wenn man Kinder bekommt! » (Tu attends un enfant? On privatise quand on a des enfants !). Privatisieren ? Entendez, on se retire de la vie publique.
Cette mise en garde m'a longtemps poursuivie d'autant que l'avenir infirma totalement les prédictions de cette égérie des Fundis**. Elever des enfants en Allemagne n'est qu'une suite de Krabbelgruppen et de conseils d'administration de crèche parentale, de séances de bricolage au Kita et de matchs rituels mères-fils au club de foot, d' incontournables goûters d'anniversaires et de non moins obligatoires concerts à l'école de musique.
Un nombre incalculable d'heures à considérer comme heures supp's à ce que seront plus tard, les réunions de parents dans le cursus scolaire.
Si je n'ai donc pas privatisé -loin de là-, j'ai cependant vite compris le souci qu'ont les Allemands de se préserver une sphère personnelle. (Pour échapper à cette succession d'obligations ?)
Taxée d'invidualiste à l'instar de tous les Français, je découvrais alors avec étonnement, des expressions telles que «Es ist meine Privatsphäre», «Ich brauche Zeit für mich», ou encore le fameux «Ich brauche meinen Freiraum !». Comme autant de formules destinées à signaliser une farouche volonté de défendre son pré carré. Voire de se ménager une bulle. Ce que les Français d'une manière plus lapidaire traduisent par « j'ai une vie ! »

* Politis : Journal français d'opinion à l' « engagement humaniste, social et écologiste », fondé en 1988.
**Fundis : Branche fondamentaliste des Verts allemands, refusant dans les années 80' tout compromis avec les partis établis en opposition aux Realos (Realpolitiker) qui envisageaient de possibles coalitions.




en allemand

Réagissez à cet article :

* : champs obligatoires


PSEUDO*
EMAIL*
VILLE
PAYS
MESSAGE*
VALIDEZ

Tinta-Translations
COPYRIGHT © TINTA-TRAINING 2014
PHOTOS : OLAF LAHR
CONCEPTION : bleuanthracite